-----------------------------
Fondation Galilée
Lettres de nouvelles
Edition
Parole de vérité
Evangélisation & Humanitaire
Album photos
Contact
----> arrow Fondation Galilée arrow Charte
 
 
CHARTE de la Fondation Galilée

Version révisée février 2009


Choix du nom donné à la Fondation
Une parole de la Fondatrice:

Pourquoi ce nom Galilée ? Peu après que je me sois convertie en 1967, ce terme m'a été personnellement donné alors que j'étais dans le Midi de la France en camp d'évangélisation avec d'autres jeunes. Je cherchais la face du Seigneur pour ma vie, et je reçus le terme de "Galilée" venant du verset de Matthieu 28:7 disant: "Et voici, il vous précède en Galilée: c'est là que vous le verrez." Que représentait ce lieu, la Galilée à l'époque de Jésus?
Il se référait à une contrée semi-païenne, la Galilée des gentils (non-juifs) méprisée en Israël, en comparaison avec la Judée qui, elle, était une contrée bien cotée des religieux, parce qu'elle était prometteuse dans la Parole de Dieu. C'est de Judée que devait venir le Messie.
Mais Jésus, bien que né furtivement à Bethléhem en Judée, a été élevé à Nazareth, en Galilée, contrée méprisée de laquelle le Seigneur a choisi tous ses disciples sauf Judas qui venait de Judée. Il avait l'habitude de se retirer en dehors de l'enceinte de la ville religieuse de Jérusalem, au Mont des Oliviers, appelé aujourd'hui "la petite Galilée". Et Jésus, le ressuscité, allait se révéler aux disciples sous ce même principe, hors du camp religieux, en Galilée: "Et voici, il vous précède en Galilée: c'est là que vous le verrez".(Mat.28:7)
C'est un mystère de savoir que "c'est là que nous le verrons", soit hors du camp religieux, et que c'est là seulement que nous aurons une révélation de lui en tant que le ressuscité.
Le Seigneur a dû prendre soin de faire son oeuvre dans la bonne atmosphère, en rassemblant ses disciples au bon endroit. Il fallait que ce soit hors du camp des religieux, afin qu'étant libérés de la pression de la tradition, ses disciples comprennent ses mystères.
Je puis témoigner du fait que pendant les 30 années durant lesquelles j'ai suivi le Seigneur Jésus en le servant dans l'Evangile, il a pourvu au fait que je ne dépende jamais d'une organisation religieuse et qu'il m'a toujours gardée libre de tout système, c'est-à-dire hors du camp, pour se révéler à moi d'une manière vivante et fraîche.
Par ailleurs, les disciples galiléens étaient vus comme des gens incultes, venus de la campagne, d'un endroit méprisé. Dans le premier chapitre de la première épître aux Corinthiens, vous voyons que "Dieu a choisi les choses folles du monde pour confondre les sages; les choses faibles du monde pour confondre les fortes; et les choses viles du monde et celles qu'on méprise, celles qui ne sont point, pour réduire à néant celles qui sont, afin que personne ne se glorifie devant Dieu." (v.27-29)
Par conséquent aujourd'hui, le Seigneur prend toujours le même chemin pour élire un reste et choisir ceux qui sont rejetés ou méprisés afin de les appeler à son royaume et à sa gloire. Et il nous appelle à aller vers ceux-là en suivant une route descendante, qui va toujours plus bas dans l'humilité.
C'est ainsi, qu'en 1988, il a commencé à me mobiliser pour la nation arabe parmi d'autres nations - alors que par ailleurs j'étais, par la force des choses, chassée une fois de plus du camp religieux. Or, les arabes sont un peuple généralement méprisé en Occident, à notre époque. En opposition à Israël, ils sont par définition ceux qui "ne sont pas son peuple" de même qu'ils ne sont pas du peuple de Dieu par rapport aux chrétiens. Mais c'est justement ceux qui n'étaient pas son peuple, que Dieu appelle aujourd'hui son peuple , et celle qui n'était pas la bien-aimée, qu'il appelle bien-aimée , comme il est dit dans Osée 2:25 (ou Romains 9:25). C'est donc aujourd'hui l'heure des arabes.
Depuis le rejet du Messie par son peuple, Israël, Dieu s'est tourné vers les païens - comme le dit la parabole de Marc 12:1-12, et il a donné sa vigne à d'autres. Le principe reste actif aujourd'hui, et Dieu se détournera aussi des nations européennes apostates, qui étaient héritières de la foi chrétienne, pour aller toujours plus loin vers les nations oubliées.
D'autre part, nous savons qu'avant la fin, il faut que cette bonne nouvelle du royaume soit prêchée dans le monde entier pour servir de témoignage à toutes les nations (Mat. 24:14). De plus, une partie d'Israël est tombée dans l'endurcissement, jusqu'à ce que la totalité des païens soit entrée (Rom. 11:25). Or, la nation arabe est l'une des dernières grandes nations qui ne soit pas encore "entrée" et qui se trouve en majorité entre le 10ème et le 40ème parallèles (fenêtre 10-40), zone encore non gagnée à l'Evangile. C'est donc doublement l'heure des arabes aujourd'hui.
Ce sera aussi l'heure des plus pauvres, comme ceux de l'Afrique noire et de l'Inde et le Seigneur nous étonnera en bénissant ceux qui sont démunis de tout et assoiffés de lui.

Ce nom de Galilée s'associe aussi étroitement avec la vision du désert et de la sortie du peuple de Dieu de Babylone la Grande, mère des impudiques et des prostituées, ce qui décrit la chrétienté déchue et apostate. En effet, sous forme allégorique, nous la voyons dépeinte dans Apocalypse 17: 3-6, comme une femme vêtue de pourpre et d'écarlate, assise sur la "bête" écarlate, pleine de noms de blasphème. Elle est parée d'or, de pierres précieuses et de perles, ce qui décrit ses attributs divins, mais elle tient dans sa main une coupe d'or est remplie des abominations et des impuretés de sa prostitution. Nous savons que l'origine du nom de Babylone vient du temps de la tour de Babel où les hommes s'étaient unis pour se faire un nom en construisant une grande tour, symbole repris dans toutes les tours et les clochers de religion. Dieu détruisit leur plan par la confusion et la division des langues. Ainsi, dès lors est-elle marquée par ces deux caractéristiques: la confusion et la division.
Dans l'Apocalypse 18:4 , comme dans plusieurs autres passages de l'Ancien et du Nouveau Testaments, la Parole de Dieu nous exhorte à sortir de Babylone, soit du système religieux corrompu : "Sortez du milieu d'elle, mon peuple, afin que vous ne participiez point à ses péchés, et que vous n'ayez point de part à ses fléaux." Nous voyons dans Galates 1:4 que Dieu s'est donné lui-même à nous en son Fils Jésus-Christ "afin de nous arracher du présent siècle mauvais (religieux mondain), selon la volonté de notre Dieu et Père." Et Galates 5:1 nous exhorte ainsi: "C'est pour la liberté que Christ nous a affranchis. Demeurez donc fermes et ne vous laissez pas mettre de nouveau sous le joug de la servitude." Quel est ce nouveau joug qui peut attendre des chrétiens convertis sinon celui venant des "systèmes religieux d'autorités organisés et manipulés par les hommes?"
C'est pourquoi, dans Hébreux 13:13, retentit ce cri de l'apôtre Paul: "Sortons donc pour aller à lui (Jésus), hors du camp, en portant son opprobre." C'est la raison pour laquelle l'oeuvre de la FONDATION GALILEE veut garder une position claire hors des systèmes religieux. C'est aussi la définition même de l'Eglise appelée en grec ECCLESIA qui signifie un peuple séparé du monde et qui se rassemble en tant que peuple de Dieu.
Certainement avons-nous été éclairés par des messages tels que "Escape from Christendom" (fuite hors de la chrétienté) de Robert Burnell (voir brochure que nous offrons gratuitement sur demande) qui nous avertissait des dangers d'aboutir à Christopolis plutôt qu'à la Cité Céleste. Or, le chemin du pèlerin traversait plusieurs déserts. Cela a aussi été notre expérience à plusieurs d'avoir été amenés dans un désert dans lequel Dieu nous a conduits à nous laisser purifier de tout le levain et contraints à devoir assumer la solitude, afin de revenir à lui seul dans une relation directe et intime. De plus, c'est là qu'il a guéri notre coeur de toutes les blessures reçues dans l'Eglise faussée en nous consolant et qu'il nous a accordé un esprit brisé. Nous ne pourrons plus maintenant nous laisser aussi facilement séduire ni détruire par l'ennemi, parce que nous avons mûri à travers l'épreuve et que nous ne sommes plus restés des enfants flottants et emportés à tout vent de doctrine.

Fr.Mermod, présidente

VOICI QUELQUES VERSETS BIBLIQUES AYANT INSPIRE LA CREATION
DE LA FONDATION GALILEE:

Tous les versets sont tirés de la Bible Louis Segond, version revue 1975

Va dans les chemins et le long des haies, et ceux que tu trouveras, contrains-les d'entrer, afin que ma maison soit remplie.(Luc 14:23)

Que les gémissements des captifs parviennent jusqu'à toi ! Par ton bras puissant, sauve ceux qui vont périr ! (Psaume 79:11)

Tout lieu que foulera la plante de votre pied, je vous le donne... Fortifie-toi et prends bon courage, car c'est toi qui mettras ce peuple en possession du pays que j'ai juré à leurs pères de leur donner. (Josué 1:1-9)

Ne dis pas je suis un enfant. Car tu iras vers tous ceux auprès de qui je t'enverrai, et tu diras tout ce que je t'ordonnerai... Voici, je mets mes paroles dans ta bouche. Regarde, je t'établis aujourd'hui sur les nations et sur les royaumes, pour que tu arraches et que tu abattes, pour que tu ruines et que tu détruises, pour que tu bâtisses et que tu plantes. (Jérémie 1:4-10)

C'est peu que tu sois mon serviteur pour relever les tribus de Jacob et pour ramener les restes d'Israël : Je t'établis pour être la lumière des nations. Pour porter mon salut jusqu'aux extrémités de la terre. (Esaïe 49:6)

Va, je t'enverrai au loin vers les nations... (Actes 22:21)

Moi, l'Eternel, je t'ai appelé pour le salut, et je te prendrai par la main, je te garderai et je t'établirai pour traiter alliance avec le peuple, pour être la lumière des nations, pour ouvrir les yeux des aveugles, pour faire sortir de prison le captif, et de leur cachot ceux qui habitent dans les ténèbres. (Esaïe 42:6)

Détache les chaînes de la méchanceté, dénoue les liens de la servitude, renvoie libre les opprimés, et que l'on rompe toute espèce de joug;
Partage ton pain avec celui qui a faim, et fais entrer dans ta maison les malheureux sans asile; si tu vois un homme nu, couvre-le, et ne te détourne pas de ton semblable...
Si tu donnes ta propre subsistance à celui qui a faim, si tu rassasies l'âme indigente, ta lumière se lèvera sur l'obscurité, et tes ténèbres seront comme le midi. L'Eternel sera toujours ton guide, Il rassasiera ton âme dans les lieux arides et il redonnera de la vigueur à tes membres; tu seras comme un jardin arrosé, comme une source dont les eaux ne tarissent pas...
(Esaïe 58:6-7, 10-11)

Ne pensez plus aux événements passés, et ne considérez plus ce qui est ancien. Voici je vais faire une chose nouvelle, sur le point d'arriver: Ne la connaîtrez-vous pas? Je mettrai un chemin dans le désert, et des fleuves dans la solitude. (Es. 43:18-19)

C'est pour la liberté que Christ nous a affranchis. Demeurez donc fermes, et ne vous laissez pas mettre de nouveau sous le joug de la servitude.(Gal. 5:1)



 
© Copyright Fondation Galilee